Vélo de montagne

(14 and et moins)

 

A – FORMAT :

Cross-country olympique (XCO)

Le cross-country est une épreuve individuelle d’endurance avec un départ en groupe. La durée d’une épreuve de XCO doit se trouver entre 35 à 45 minutes selon la difficulté du parcours. Ce parcours doit mersurer de 2,5 à 4 km et être aménagé sur des chemins, sentiers et pistes de profils variés comprenant montées et descentes, et différents types de surfaces de roulement. Le parcours doit comprendre au moins deux boucles.

Relais par équipe (XCR)

Les équipes sont composées de façon mixte soit deux compétiteurs de chaque sexe de la même région. Chaque athlète effectuera de une à trois boucles du circuit (à déterminer selon un parcours optimal de 5 à 6 minutes), de façon alternée avec son coéquipier.

Dans le cas des régions qui ne peuvent pas former une équipe complète, elles pourront effectuer des équipes mixtes (regroupement de régions) OPTIONNELLES et participeront comme délégation hors-concours suivant les mêmes règles dans la mesure du possible.

Cross-country sprint (XCS OU XCE)

Le parcours peut comprendre des sections asphaltées jusqu’à concurrence de 50 % de la distance totale qui doit varier de 0,5 km à 1 km selon le niveau de difficulté.

Cette épreuve se déroule comme son nom le dit, soit par élimination. La première ronde est une ronde de qualification, souvent sous format contre-la-montre individuel. De cette façon, chaque coureur peut se classer pour la seconde ronde.

Cette seconde ronde regroupe habituellement quatre (4) cyclistes à la fois, et les deux (2) meilleurs cyclistes avancent au tour suivant alors que les deux (2) derniers sont éliminés. Le tout progresse jusqu’au quatre (4) derniers coureurs en grande finale. Le format peut en quelque sorte être modifié selon le nombre de cyclistes disponibles.

Voici la définition technique offerte par l’Union Cycliste Internationale : http://fr.uci.ch/mm/Document/News/Rulesandregulation/17/29/73/4MTB-F- 1.01.2016_French.pdf et voir à partir du règlement 4.2.010 à la page 11 du document.

B – BRIS D’ÉGALITÉ :

En cas d’égalité, le classement de l’épreuve cross-country servira à départager les régions. Si l’égalité persiste, les classements des premiers coureurs (masculin et féminin) de chaque région en temps seront cumulés.

C – EN CAS DE PLUIE :

À la Finale des Jeux de l’Acadie, le vélo de montagne est joué sous la pluie. Les épreuves de vélo de montagne iront de l’avant peu importe le temps qu’il fera à l’extérieur. Le parcours, quant à lui, pourrait être modifié selon son état. En cas d’éléments extrêmes (tonnerre, éclair, etc.), le départ d’un événement pourrait être retardé par l’officiel sur place.

Dans l’éventualité où la compétition doit arrêter en raison des éléments (exemples : tonnerre, éclair, etc.) donc en cas de conditions atmosphériques difficiles, le Comité technique peut prendre la décision d’annuler l’épreuve après consultation avec le responsable du sport du COFJA et le vice-président à la programmation du COFJA.

Le nombre de tours du circuit est toujours adapté selon l’état du parcours.

D – ÉQUIPEMENT :

Les bicyclettes doivent répondre aux esprits et projets du sport cycliste. L’esprit suggère que les coureurs cyclistes s’affrontent en compétition sur un pied d’égalité.

Pour les Jeux de l’Acadie, le vélo de montagne peut varier selon la réglementation UCI. Le vélo peut comprendre une suspension simple, double ou encore aucune suspension selon le choix du coureur cycliste.

Les roues peuvent aussi passer de 26’’ à 29’’, mais doivent être de la même grandeur (avant vs arrière). Le vélo de montagne ne devrait comprendre aucun ajout tels que lumière, garde-boue, pieds, etc., ceci étant dans l’objectif de protéger les coureurs en cas de chute. Le coureur pourra choisir d’utiliser les pédales automatiques ou non.

Aussi, tel que stipulé par le règlement de Vélo NB, le port du casque et des gants est obligatoire. Tous les règlements se rattachant à cette règle sont en vigueur. La Société des Jeux de l’Acadie oblige également les athlètes à porter des lunettes.

E – PARCOURS :

Le parcours de chaque épreuve doit être clairement défini avant le départ, et affiché au lieu d’enregistrement. L’accès au parcours est placé sous le contrôle du commissairechef dès l’arrivée du Comité technique ou le cas échéant, du responsable de la compétition désigné pour l’épreuve (inspection du circuit).

Avant leur arrivée, l’accès au parcours est soumis aux lois en vigueur et aux règles locales qui régissent le lieu de l’épreuve. Le COFJA ne peut pas refuser l’accès au parcours pour une autre raison.

Avant le début des périodes d’entraînement officiel, le comité technique doit s’assurer que le parcours est balisé de façon satisfaisante et sécuritaire. Un rapport de cette vérification est remis au responsable de la discipline, au commissaire-chef (s’il y a lieu) ainsi qu’au vice-président à la programmation du COFJA. En l’absence d’un membre du Comité technique, cette vérification et ce rapport sont effectués par le responsable de la compétition.

F – RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES :

La réglementation pour ces compétitions sera celle de l’UCI : http://fr.uci.ch/mm/Document/News/Rulesandregulation/17/29/73/4MTB-F- 1.01.2016_French.pdf

Et avec l’ajout du Guide de complément de Cyclisme Canada : http://www.cyclingcanada.ca/wp-content/uploads/2012/05/Le-Complement-2013- final.pdf

Sauf pour les règlements suivants :

1. Les athlètes du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador qui atteignent 11 ans au 31 décembre 2016 sont admissibles dans la catégorie 14 ans et moins. Cependant, les athlètes ne doivent pas atteindre 15 ans au 31 décembre 2016 sauf Terre-Neuve-et-Labrador où les athlètes ne doivent pas atteindre 15 ans avant le 1er octobre 2016.Tous les athètes nés entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2005 sont éligibles.

 

 

2. CATÉGORIES

G / F Cross-country olympique (XCO)

G / F Cross-country sprint (XCS OU XCE)

Mixte Cross-country relais par équipe (XCR)

 

 

3. COMPOSITION DE L'ÉQUIPE REPRÉSENTANT LA RÉGION

Minimum d’athlètes : 4 athlètes (2 garçons et 2 filles)

Maximum d’athlètes : 8 athlètes (4 garçons et 4 filles)

* XCO et XCE(XCO) (4 garçons / 4 filles)

* XCR (2 garçons + 2 filles)

 

4. MODE DE SÉLECTION LORS DES JEUX RÉGIONAUX

Les sélections régionales lors des Jeux régionaux peuvent se tenir lors d’une épreuve obligatoire de Cross-Country olympique (XCO) et aussi lors d’une épreuve de Sprint (XCS).

Dans le cas où deux épreuves auront lieu, un système de pointage sera utilisé pour départager les cyclistes.En cas d’égalité, le classement du Cross-Country olympique aura la priorité.

5. SUBSTITUTION

La substitution est permise pourvu que l'athlète ait participé aux Jeux régionaux (voir la politique concernant les substitutions dans les disciplines individuelles p. 13)

6. SYSTÈME DE POINTAGE

Le système de pointage qui sera utilisé est le suivant :

XCO(XCE) et XCS
Position Points
1 10
2 9
3 8
4 7
5 6
6 5
7 4
8 3
9 2
10 et + 1

 

XCR
Position Points
1 10
2 8
3 6
4 4
5 2
6 et + 1

7. SYSTÈME DE CLASSEMENT DES RÉGIONS

Ce système sert à départager les régions de la première position à la dernière position. Le classement est déterminé par la somme des points de tous les athlètes par région.

8. Les feuilles de pointage et le système de pointage électronique sont les feuilles officielles reconnues par la Société des Jeux de l’Acadie inc. ainsi que le logiciel Excel fourni par la Société des Jeux de l’Acadie inc.

9. Les feuilles de pointage sont signées par le responsable de la discipline et par l’arbitre à la fin de chaque course. Ces feuilles sont remises à la personne responsable de la discipline après la partie. Les résultats sont officiels seulement après vérification du Comité des statistiques du COFJA.

10. L’uniforme de couleur noire est strictement réservé pour les officiels.

11. Il est fortement recommandé, à la discrétion de l’officiel, qu’un joueur qui saigne se retire du terrain pour soigner cette blessure.

 

(Source : Document technique - Finale 2016, disponible en ligne  http://jeuxdelacadie.org/media/10295/document-technique-2016-version-finale.pdf)

 

Nos Partenaires