Soccer masculin et féminin

(14 ans et moins)

A - FORMAT :

1. Si neuf (9) régions sont représentées, la formule de compétition est la suivante : une division de cinq (5) régions et d’une division de quatre (4) régions déterminées selon le classement obtenue lors de la dernière Finale des Jeux de l’Acadie. Une division comprend les positions 1, 4, 5, 8 et 9 et l’autre, les positions 2, 3, 6 et 7.

1.1. La compétition débute par un tournoi à la ronde à l’intérieur de chacune des divisions. Une victoire vaut deux (2) points et une partie nulle vaut un point au classement de la ronde

1.2 À la suite de cette ronde préliminaire, un classement est déterminé pour chacune des divisions. Les deux (2) demi-finales mettent aux prises la première position d’une division contre la deuxième position de l’autre division.

1.3. Par la suite ont lieu les finales dont le but est de déterminer les positions définitives au classement de la discipline.

1.4. Une première finale a lieu entre les gagnants de la demi-finale pour déterminer la première et la deuxième position au classement de la discipline.

1.5. Une deuxième finale a lieu entre les perdants de la demi-finale pour déterminer la troisième et la quatrième position au classement de la discipline.

1.6. Une troisième finale a lieu entre les troisièmes positions de chaque division pour de déterminer la cinquième et la sixième position au classement de la discipline.

1.7 Une quatrième finale a lieu entre les quatrièmes positions pour déterminer la septième et la huitième position au classement de la discipline.

1.8 L’équipe qui termine en cinquième position de la division A terminera automatiquement en neuvième position.

2. Si huit (8) régions sont représentées, la formule de compétition est la suivante : deux (2) divisions de quatre (4) équipes déterminées selon le classement obtenu lors de la dernière Finale des Jeux de l’Acadie. Une division comprend les positions 1, 4, 5 et 8 et l’autre, les positions 2, 3, 6 et 7.

1. La compétition débute par un tournoi à la ronde pour chacune des divisions.

2. À la suite de cette ronde préliminaire, un classement est déterminé pour chacune des divisions. Une victoire vaut deux (2) points et une partie nulle vaut un point au classement de la ronde. Les deux (2) premières demifinales mettent aux prises la première position d’une division contre la deuxième position de l’autre division. Dans la troisième et la quatrième demi-finale, la troisième position d’une division et la quatrième de l’autre s’affrontent.

3. Par la suite ont lieu les finales dans le but de déterminer les positions définitives au classement de la discipline.

4. Une première finale a lieu entre les gagnants des deux (2) premières demifinales pour déterminer la première et la deuxième position au classement de la discipline.

5. Une deuxième finale a lieu entre les perdants des deux (2) premières demifinales pour déterminer la troisième et la quatrième position au classement de la discipline.

6. Une troisième finale a lieu entre les gagnants de la troisième et de la quatrième demi-finale pour déterminer la cinquième et la sixième position au classement de la discipline.

7. Une quatrième finale a lieu entre les perdants de la troisième et de la quatrième demi-finale pour déterminer la septième et la huitième position au classement de la discipline.

3. Si sept (7) équipes sont inscrites, la formule de compétition est la même que dans le cas de huit (8) équipes, sauf si division est composée de trois (3) équipes et l’autre de quatre (4) équipes. La division de trois (3) équipes est celle où se trouve la région manquante, dans le cas d’un abandon. S’il y a toujours seulement sept (7) équipes, la première division est composée des positions 1, 4 et 5 et l’autre, les positions 2, 3, 6 et 7.

1. Pour les finales, la première position d’une division affronte la deuxième position de l’autre division.

2. Il n’y a pas de troisième et quatrième demi-finales lorsqu’il n’y a que sept (7) équipes.

3. La troisième et la quatrième position de la division de quatre (4) équipes et la dernière position de la division de trois (3) équipes s’affrontent dans un tournoi à la ronde simple pour déterminer la cinquième, la sixième et la septième position.

4. Si six (6) équipes sont inscrites, la formule de compétition sera un tournoi à la ronde avec deux (2) divisions de trois (3) équipes. La première division est composée des positions 1, 2 et 3 et l’autre, des positions 4, 5 et 6. Les positions de la première division vont jouer contre les positions de la 2e division (ex. : 1-4, 1-5 et 1-6). Les quatre meilleures fiches vont jouer pour la ronde des finales et les deux dernières positions vont jouer pour la cinquième et la sixième position.

5. Si moins de six (6) équipes sont inscrites, la formule du tournoi est une ronde simple avec un match pour les médailles d’or et d’argent entre les deux meilleures fiches et un match pour la médaille de bronze entre la troisième et quatrième meilleure fiche. Une victoire vaut deux (2) points et une partie nulle vaut un (1) point au classement de la ronde.

B – BRIS D’ÉGALITÉ :

1. L’égalité n’est pas brisée lors des rondes préliminaires.

2. L’égalité dans une partie éliminatoire et de finale est brisée de la façon suivante, en observant les étapes les unes après les autres, jusqu’à la différenciation :

2.1 Deux (2) périodes de cinq (5) minutes chacune, indépendamment des buts marqués, suivent immédiatement le temps régulier.

2.2 Si l’égalité persiste, cinq (5) joueurs différents exécutent des coups de pied de réparation à tour de rôle. Les cinq (5) coups de pieds de réparation doivent être complétés par chaque équipe indépendamment du pointage. Un tirage au sort est effectué pour déterminer qui a le choix de débuter ou terminer les coups de pied de réparation.

2.3 S’il y a encore égalité, un différent joueur de chaque équipe exécute un coup de pied de réparation jusqu’à ce que l’égalité soit rompue et l’on recommence lorsque tous les joueurs de l’équipe la moins nombreuse ont lancé.

2.4 Le pointage est un point de plus que le pointage avant la prolongation à l’équipe gagnant le coup de pied de réparation.

Exemple :  Équipe A Équipe B 
Points après deux (2) demies 2 2
Coups de pied de réparation 4 3
Compte final 3 2

3. En cas d’égalité au classement de la ronde préliminaire entre deux (2) équipes, la procédure doit être suivie dans l’ordre jusqu’à la différenciation des équipes impliquées :

3.1 L’équipe ayant vaincu l’autre équipe durant la ronde a la priorité.

3.2 L’équipe ayant la meilleure différence de points marqués / alloués, tenant compte de toutes les parties jouées de la ronde, se voit attribuer le meilleur classement.

3.3 L’équipe ayant le plus de buts marqués en tenant compte de toutes les parties jouées dans la ronde se voit attribuer le meilleur classement

3.4 L’équipe ayant le moins de buts alloués en tenant compte de toutes les parties jouées dans la ronde se voit attribuer le meilleur classement.

3.5 Si l’égalité persiste, un coup de pied de réparation par équipe est exécuté par les équipes à égalité jusqu’à ce qu’une équipe gagnante est déterminée. Un tirage au sort est effectué afin de déterminer quelle équipe a le choix de débuter ou terminer le coup de pied de réparation.

4. En cas d’égalité au classement de la ronde préliminaire entre trois (3) équipes ou plus, la procédure doit être suivie dans l’ordre jusqu’à la différenciation des équipes impliquées :

4.1 L’équipe ayant la meilleure différence de points marqués / alloués, tenant compte seulement des parties jouées entre les équipes à égalité, se voit attribuer le meilleur classement.

4.2 L’équipe ayant le plus de buts marqués, en tenant compte seulement des parties jouées entre les équipes à égalité, se voit attribuer le meilleur classement.

4.3 L’équipe ayant attribué le moins de buts, en tenant compte seulement des parties jouées entre les équipes à égalité, se voit attribuer le meilleur classement.

4.4 L’équipe ayant le plus de buts marqués, en tenant compte de toutes les parties jouées lors de la ronde préliminaire, se voit attribuer le meilleur classement.

4.5 L’équipe ayant attribué le moins de buts, en tenant compte de toutes les parties jouées dans la ronde préliminaire, se voit attribuer le meilleur classement.

4.6 Si l’égalité persiste, un coup de pied de réparation par équipe à égalité est exécuté contre les autres équipes à égalité.

NOTE : Lorsqu’utilisés pour déterminer le classement de n’importe quel nombre d’équipes, les critères de bris d’égalité doivent être appliqués l’un après l’autre, jusqu’à ce que toutes les équipes soient classées.

EXEMPLE : Dans le cas où trois (3) équipes (équipe X, Y et Z) sont à égalité, et que le critère 4.1 détermine que l’équipe X se classe première, la deuxième et la troisième position sont déterminées selon le critère 4.2

C – EN CAS DE PLUIE :

À la Finale des Jeux de L’Acadie, le soccer est joué sous la pluie. Dans l’éventualité où la partie doit arrêter en raison des éléments (exemples : tonnerre, éclair, etc.) la partie est considérée complète après une demie de trente-cinq (35) minutes et l’équipe gagnante est celle qui a l’avantage des points au moment de l’arrêt. Ceci se produit seulement après un arrêt temporaire de l’arbitre et suite à la décision finale du Comité technique. En cas d’égalité, le match reste nul.

Pendant les rondes préliminaires, si la première demie n’est pas terminée au moment de l’arrêt, la partie est reprise du début au moment annoncé par le Comité technique, et ce avec un pointage 0 à 0. La politique du bris d’égalité de la discipline détermine le classement.

Pendant les rondes éliminatoires et finales, si la partie est arrêtée durant la deuxième demie, la deuxième demie est recommencée. Le Comité technique déterminera le moment où cette deuxième demie sera recommencée.

En cas d’égalité pendant les rondes éliminatoires et finales, le Comité technique déterminera la procédure à suivre selon les circonstances.

D – RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES :

Les règlements de la Fédération internationale de football association (FIFA) sont en vigueur, sauf les règlements suivants :

1. Les athlètes du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle- Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador qui atteignent 11 ans au 31 décembre 2016 sont admissibles dans la catégorie 14 ans et moins. Cependant, les athlètes ne doivent pas atteindre 15 ans au 31 décembre 2016 sauf Terre-Neuve-et-Labrador où les athlètes ne doivent pas atteindre 14 ans avant le 1er octobre 2016. Tous les athlètes nées entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2005 sont éligibles.

2. Les parties sont de deux (2) demies de trente-cinq (35) minutes chacune, avec une période de cinq (5) minutes de repos.

3. Une équipe est composée d’un minimum de quatorze (14) joueurs et d’un maximum de seize (16) joueurs, d’un entraîneur et d’un gérant, avec au moins un de ces derniers étant du même sexe que les membres de l’équipe.

4. Le ballon officiel est de marque Umbro ou Adidas approuvée FIFA grosseur 5 ou un autre ballon grosseur 5 approuvée par la SJA.

5. Les substitutions illimitées de joueurs doivent être autorisées par l’arbitre.

6. Un carton rouge entraîne une suspension pour le match en cours et le suivant. Trois (3) cartons jaunes accumulés durant le tournoi (rondes préliminaire et finale) entraînent une suspension pour le match suivant. Deux (2) cartons rouges ou trois (3) cartons jaunes et un (1) carton rouge entraînent une suspension pour le reste du tournoi (rondes préliminaire et finale).

7. L’entraîneur doit fournir l’alignement complet de son équipe sur les formulaires appropriés à la personne responsable et l’arbitre avant chaque partie.

8. Seuls les membres accrédités de l’équipe sont autorisés à être sur le banc des joueurs. Seul l’entraîneur peut être debout lors de la partie et il doit absolument respecter sa surface technique (un mètre de chaque côté et en avant du banc des joueurs.)

9. Les chaussures avec des crampons en métal ou magnésium sont interdites.

10. Si deux (2) équipes se présentent avec des uniformes de même couleur, l’équipe qui arbore la couleur de sa région qui est inscrite sur le formulaire d’inscription a préséance. Advenant le cas où aucune des deux (2) équipes de même couleur n’arbore la couleur de sa région, il est décidé, par tirage au sort, laquelle des deux (2) équipes doit porter des dossards qui la différencient.

11. L’uniforme de couleur noire est strictement réservé pour les officiels.

12. Tel que stipulé par le règlement de la FIFA et de Soccer Canada, les protègetibias sont obligatoires. Tous les règlements se rattachant à cette nouvelle règle sont en vigueur.

13. Il est fortement recommandé, à la discrétion de l’officiel, qu’un joueur qui saigne se retire du terrain pour soigner cette blessure.

14. Port d’un plâtre : cette politique des Jeux de l’Acadie publié par le comité du développement sportif vise à donner une plus grande uniformité aux décisions ayant trait au port de plâtres par les joueurs dans le cadre d’un match aux Jeux de l’Acadie. Tous les arbitres devront se conformer à ces règles au cours de tous les matchs sanctionnés par la Société des Jeux de l’Acadie.

Selon la Loi 4 de Soccer Canada « un joueur ne doit pas porter d’équipement potentiellement dangereux pour lui ou tout autre joueur ». Cet énoncé est expliqué davantage dans l’Interprétation des Lois du Jeu, qui indique que les joueurs peuvent porter un équipement, dont le seul objectif « est de protéger son intégrité physique et si cet équipement ne comporte aucun danger ni pour lui ni pour aucun autre joueur ».

Compte tenu des matériaux souples, légers et rembourrés dont elles sont composées, les protections modernes ne sont pas considérées comme dangereuses et sont donc autorisées. Par contre, un plâtre dur est considéré comme dangereux pour le joueur qui le porte et pour les autres joueurs, donc le port de celui-ci n‘est pas autorisé sauf s’il est rembourrer de papier bulle ou autres matériaux similaires. Le fait de protéger un plâtre rigide avec de la mousse ne réduit pas le danger.

Les joueurs qui portent un plâtre souple et léger seront autorisés à jouer si ce plâtre ne comporte aucun danger pour le joueur qui le porte ou pour tout autre joueur.

L’arbitre aura la responsabilité de prendre la décision finale au sujet de l’acceptabilité de tout recouvrement du plâtre.

Tout joueur qui utilise un plâtre pour intimider ou blesser un adversaire devra écoper d’un carton jaune ou d’un carton rouge selon la nature du geste dudit joueur.

15. Les feuilles de pointage sont les feuilles officielles reconnues par la Société des Jeux de l’Acadie inc.

15. Les feuilles de pointage sont signées par les deux (2) entraîneurs en cause avant la partie et par l’arbitre à la fin de chaque partie. Ces feuilles sont remises aux entraîneurs et à la personne responsable de la discipline après la partie. Les résultats sont officiels seulement après vérification du comité des statistiques du COFJA.

(Source : Document technique - Finale 2016, disponible en ligne  http://jeuxdelacadie.org/media/10295/document-technique-2016-version-finale.pdf)

Nos Partenaires