Athlétisme mixte

(12-13, 14-15 ans et para 17 ans et moins)

A - FORMAT :

Il y a trois (3) catégories d’âges soient : 12-13 ans, 14-15 ans et para 17 ans et moins.

La compétition d’athlétisme se déroule sur une période de deux (2) jours consécutifs avec les rondes préliminaires se déroulant le premier jour.

Chaque région peut déléguer un athlète par épreuve. Une région peut déléguer un deuxième athlète dans l’épreuve concernée si celui-ci atteint le standard. 

 

B - ÉPREUVES :

Filles et garçons 12-13 ans

  • 80 m
  • 150 m
  • 800 m
  • 1200 m
  • 4 x 100 m
  • Disque (750 g)
  • Saut en hauteur (filles : 110 cm; garçons : 120 cm)
  • Javelot (400 g)
  • Saut en longueur
  • Poids (3 kg)

Filles et garçons 14-15 ans

  • 100 m
  • 200 m
  • 300 m
  • 800 m
  • 1200 m
  • 2000 m
  • 4 x 100 m
  • Poids (filles : 3 kg; garçons : 4 kg)
  • Disque (1 kg)
  • Saut en hauteur (filles : 120 cm; garçons : 130 cm)
  • Javelot (600 g)
  • Saut en longueur

 Para-athlétisme mixte 17 and et moins

  • 100 m ambulatoire para
  • 100 m fauteuils roulants
  • Lancer du poids para

C - STANDARD :

Un athlète qui termine en deuxième position dans une épreuve lors des Jeux régionaux (ronde finale) et qui atteint le standard établi dans cette épreuve peut participer à la Finale des Jeux de l’Acadie (voir ci-dessous). Il est également considéré, lors de la Finale, comme étant le substitut du gagnant de cette épreuve advenant que ce dernier ne puisse pas se présenter à la Finale.

Un athlète qui termine en troisième position dans son épreuve lors des Jeux régionaux (ronde finale) et qui atteint le standard établi de l’épreuve peut être inscrit comme substitut lors de la Finale des Jeux de l’Acadie. Il peut alors participer à la Finale dans cette épreuve si le gagnant ou celui qui a atteint le standard aux Jeux régionaux (ronde finale) ne peut pas se présenter à la Finale.

Voici les standards établis pour chaque épreuve. Il est à noter qu’il n’y a pas de standard pour la course de relais (4 x 100 m).

Les standards ne s’appliquent pas pour les épreuves de para-athlétisme.

Filles 12-13 ans

ÉPREUVES

STANDARDS

ÉPREUVES

STANDARDS

80 m

11,60s

Saut longueur

4,02 m

150 m

21,83s

Poids

7,74 m

800 m

2,47,08 min

Javelot

23,87 m

1200 m

4,23,69 min

Disque

20,17 m

Saut hauteur

1,26 m

 

Garçons 12-13 ans

ÉPREUVES

STANDARDS

ÉPREUVES

STANDARDS

80 m

10,92 s 

Saut longueur

4,26 m

150 m

20,11 s

Poids

10,38 m

800 m

2,35,36 min

Javelot

30,34 m

1200 m

4,06,37 min

Disque

28,20 m

Saut hauteur

1,35 m

 

Filles 14-15 ans

ÉPREUVES

STANDARDS

ÉPREUVES

STANDARDS

100 m

13,60 s

Saut hauteur

1,37 m

200 m

28,46 s

Saut longueur

4,26 m

300 m

48,26 s

Poids

9,61 m

800 m

2,36,71 min

Javelot

26,65 m

1200 m

4,26,70 min

Disque

24,03 m

2000 m

7,52,04 min

 

Garçons 14-15 ans

ÉPREUVES

STANDARDS

ÉPREUVES

STANDARDS

100 m

12,39 s

Saut hauteur

1,51 m

200 m

25,79 s

Saut longueur

4,94 m

300 m

41,77 s

Poids

11,61 m

800 m

2,22,72 min

Javelot

36,53 m

1200 m

3,48,40 min

Disque

32,82 m

2000 m

6,52,73 min

 

D - CLASSEMENT :

À chacune des épreuves, les points sont accordés selon la méthode suivante :

  • 1re position = 10 points
  • 2e position = 8 points
  • 3e position = 7 points
  • 4e position = 6 points
  • 5e position = 5 points
  • 6e position = 4 points
  • 7e position = 3 points
  • 8e position = 2 points
  • 9e position = 1 point

Par la suite, les points sont additionnés pour chacune des régions afin de déterminer le classement final pour chaque groupe d’âges.

Si l’athlète est disqualifié ou ne peut terminer l’épreuve, aucun point n’est accordé à la région.

Si une délégation présente deux athlètes à une épreuve, seul le meilleur résultat est comptabilisé pour l’obtention de la bannière. Aucun point n’est accordé au deuxième athlète 

E - BRIS D'ÉGALITÉ :

1. S’il y a égalité dans une épreuve, le nombre de points des positions impliquées est additionné et divisé par le nombre d’athlètes impliqués dans l’égalité.

2. S’il y a égalité au niveau du classement de la discipline, la priorité va à la région qui a amassé le plus de premières positions.

3. Si l’égalité persiste, le nombre de deuxièmes positions est à considérer, et ce jusqu’à la dernière position si nécessaire.

4. Si l’égalité persiste, le Comité technique doit briser celle-ci en se référant au livre de règlements.

 

F - EN CAS DE PLUIE :

La compétition a lieu même s'il pleut. L'arrêt de la compétition a seulement lieu pour les raisons suivantes : tonnerre, éclairs ou une décision du Comité technique.

Si la compétition est considérée incomplète, aucun point n'est décerné pour le classement général et les bannières ne sont pas accordées.

 

G - RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES :

Les règlements de l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) sont en vigueur, sauf les règlements suivants :

1. Les athlètes du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle- Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador :

- qui atteignent 12 ans au 31 décembre 2016 sont admissibles dans la catégorie 12-13 ans. Cependant, les athlètes ne doivent pas atteindre 14 ans au 31 décembre 2016;

- qui atteignent 14 ans au 31 décembre 2016 sont admissibles dans la catégorie 14-15 ans. Cependant, les athlètes ne doivent pas atteindre 16 ans au 31 décembre 2016.

- qui atteignent 11 ans au 31 décembre 2016 sont admissibles dans la catégorie 17 ans et moins. Cependant, les athlètes ne doivent pas atteindre 18 ans au 31 décembre 2016, sauf Terre-Neuve-et-Labrador où les athlètes ne doivent pas atteindre 18 ans avant le 1er octobre 2016.

2. L’athlète peut participer à un maximum de trois (3) épreuves sans compter la course à relais. Par contre, parmi ces trois (3) épreuves, il ne peut faire qu’un maximum de deux (2) épreuves de pistes.

3. Deux (2) entraîneurs et deux (2) gérants complètent l’équipe. Deux (2) doivent être du sexe féminin et deux (2), du sexe masculin.

4. Étapes à suivre lorsqu’il y a une modification à faire avec les substituts :

4.1 Si un athlète (régulier) ne peut se présenter à la Finale des Jeux de l’Acadie, il doit premièrement être remplacé, lors de l’accréditation, par le substitut inscrit sur le formulaire d’inscription de l’équipe.

4.2 Si le substitut ne peut se présenter, soit parce qu’il s’est blessé lors des compétitions antérieures ou qu’il n’est pas venu à la Finale des Jeux de l’Acadie, le substitut est un athlète de la délégation. Dans le cas où l’athlète participant à plusieurs épreuves doit être remplacé, il faut préciser qu’un athlète différent peut le remplacer dans chaque épreuve tout en respectant le règlement spécifique numéro 2.

4.3 La deuxième étape (4.2) ne peut se réaliser que s’il y avait un substitut inscrit sur le formulaire d’inscription de l’équipe, sinon, aucun membre de la délégation ne peut remplacer l’athlète régulier.

4.4 Lors de l’accréditation, une délégation doit annoncer si le substitut remplace l’athlète régulier. Le substitut doit avoir avec lui son formulaire d’inscription de l’athlète.

4.5 En cas de blessure pendant la rencontre d’athlétisme, l’athlète blessé peut être remplacé par un membre de l’équipe d’athlétisme. Cette modification doit s’effectuer à la table d’appel avant le début de l’épreuve par le Chef de mission ou son adjoint. Si ce même athlète blessé veut réintégrer la compétition, il devra avoir en sa possession une note officielle d’un médecin.

4.6 Le COFJA organise une réunion des entraîneurs avant chaque jour de compétition. Tout changement d’athlète régulier, substitut ou membre de la délégation doit être fait à cette réunion.

4.7 Après cette réunion, et jusqu’à 90 minutes avant la première épreuve de cette journée, il peut y avoir des changements en raison de problèmes médicaux. Tout changement doit se faire avec une note officielle d’un médecin.

5. Dans les courses de 80 m, 100 m, 150 m, 200 m, 300 m et le relais, si plus de six (6) régions sont représentées et que la piste n’a que six (6) couloirs, les athlètes sont divisés en vagues.

5.1 Les courses de 80 m, 100 m, 150 m et 200 m sont courues en vagues avec une finale. Le 300 m et le relais sont courus en vagues sans finale. Donc, le meilleur temps des vagues se mérite la première position, le deuxième meilleur temps se mérite la deuxième position, ainsi de suite.

6. Lorsque la compétition est chronométrée manuellement, les couloirs et l’ordre des athlètes sont déterminés par un tirage au sort par les responsables de la compétition avant la tenue de celle-ci. Le tirage au sort doit être fait sous la supervision d’une personne mandatée par la Société des Jeux de l’Acadie inc. Pour les épreuves de piste où il y a des vagues, l’ordre des couloirs se fait par un tirage au sort.

Lorsque la compétition est chronométrée électroniquement, les couloirs et l’ordre des athlètes sont déterminés par un tirage au sort effectué automatiquement par le système informatisé. Pour les épreuves de piste où il y a des vagues, l’ordre des couloirs se fait par un tirage au sort effectué automatiquement par le système informatique.

Pour la ronde finale de ces épreuves, les meilleurs temps déterminent l’ordre des couloirs. L’ordre des couloirs sera comme suit :

1re position = 4e couloir 5e position = 2e couloir
2e position = 5e couloir 6e position = 7e couloir
3e position = 3e couloir 7e position = 1er couloir
4e position = 6e couloir 8e position = 8e couloir

 

7. L’athlète doit porter le chandail de sa région ou un autre maillot dont la couleur de sa région est prédominante.

8. Pour les pistes asphaltées ou synthétiques, les crampons d’une longueur maximale de sept (7) à neuf (9) millimètres sont permis. Pour les pistes en terre battue, les crampons d’une longueur maximale de 14 mm sont permis. Dans les deux cas, le diamètre maximum est de quatre (4) millimètres sauf si le COFJA l’interdit.

9. L’utilisation des blocs de départ est obligatoire pour la catégorie d’âge 14-15 ans pour les courses suivantes : 80 m, 100 m, 150 m, 200 m, 300 m et le relais 4 x 100 m.

10. Pour la catégorie d’âge 12-13 ans, les blocs de départ ne sont pas utilisés.

11. Les engins pour la compétition en athlétisme seront fournis sur les lieux de la compétition.

12. Pour toutes les épreuves de pelouses, sauf le saut en hauteur, voici le nombre d'essais permis par athlète :

- Lorsqu'il y a plus de huit athlètes, chacun d'eux aura droit à trois essais et les huit athlètes ayant accompli les meilleures performances valables auront droit à trois essais supplémentaires;

- Lorsqu'il y a huit athlètes ou moins, chacun d'eux aura droit à six essais;

Au saut en hauteur, chaque athlète aura droit à trois essais après chaque hauteur réussie.

11.1 Si un athlète doit se rendre à une épreuve de piste pendant qu’il compétitionne à une épreuve de pelouse, le juge-arbitre pourra autoriser cet athlète, pour un essai à chaque tour, ou pour chaque essai au saut en hauteur, à effectuer son essai dans un ordre différent de ce qui avait été fixé par le tirage au sort avant le début de l’épreuve.

Toutefois, si par la suite, un athlète n’est pas présent pour un essai d’un tour quel qui soit, il sera considéré comme y renonçant dès que la période de temps autorisée pour ce tour sera écoulée.

Pour le saut en hauteur, l’athlète devra exécuter ses sauts à la hauteur où se trouve la tige horizontale au moment de son arrivée de l’autre compétition.

12. La hauteur minimale pour le saut en hauteur pour la catégorie d’âges 12-13 ans est de 110 cm pour les filles et de 120 cm pour les garçons. Pour ce qui est de la catégorie d’âges 14-15 ans, la hauteur minimale est de 120 cm pour les filles et de 130 cm pour les garçons.

13. L’athlète sera disqualifié au premier faux départ de la course à l’exeption du paraathlétisme.

14. Les délégations ont accès à la piste d’athlétisme la veille de la compétition, sauf si le COFJA l’interdit pour diverses raisons. C’est aux équipes d’athlétisme de chaque délégation de s’assurer que leurs bénévoles assurent la sécurité de la pratique et de fournir leur propre équipement.

15. Pour les records des Jeux de l’Acadie en athlétisme mixte, les conditions suivantes sont applicables :

15.1 Le record doit être établi sur une piste ou sur une pelouse approuvée par la Société des Jeux de l’Acadie inc.

15.2 Le record doit être établi en plein air.

15.3 Le record doit être établi au cours d’une Finale des Jeux de l’Acadie.

15.4 Le record doit être supérieur ou égal au résultat inscrit sur la dernière liste de records des Jeux de l’Acadie pour l’épreuve en question.

15.5 Deux (2) méthodes de chronométrage sont reconnues comme officielles : le chronométrage manuel et le chronométrage entièrement automatique.

15.6 Pour toutes les courses sur piste chronométrées manuellement, le chronométrage se fera aux 1/10 secondes supérieures.

Exemple: 14.21 s = 14.3 s et 14.26 s = 14.3 s

15.7 Le chronométrage électrique entièrement automatique doit utiliser un équipement qui se déclenche automatiquement et qui enregistre automatiquement le temps d’arrivée. Tous les autres appareils de chronométrage sont manuels, sinon ils sont inacceptables.

15.8 Conversion des records actuels (manuels) en temps automatique pour comparaison :

Pour les courses de 80 m, 100 m, 150 m et 200 m : si le temps automatique (électronique) est plus lent que le temps manuel du record précédent, il faut déduire 0.24 seconde du temps automatique et comparer les deux (2) temps (ancien et nouveau). Pour comparaison seulement, temps manuel - 0.24 seconde = temps automatique (électronique).

Pour les 300 m, 800 m et 4 x 100m : si le temps automatique (électronique) est plus lent que le temps manuel, il faut déduire 0.14 seconde du temps électronique et comparer les deux (2) temps (ancien et nouveau). Pour comparaison seulement, temps manuel - 0.14 seconde = temps automatique (électronique).

Dans les courses plus longues que le 800 m, c’est-à-dire le 1200 m, et 2000 m, il n’y a pas de conversion à utiliser.

Si le temps manuel est plus grand que le temps automatique (électronique), c’est ce dernier qu’il faut garder.

16. Voici les explications des épreuves de para-athlétisme.

16.1 Lancer du poids para

Le poids utilisé sera de 3 kg. Les règlements des lancers sont en vigueur. Les athlètes en fauteuils peuvent utiliser un fauteuil de lancers spécialisé ou un fauteuil roulant de tous les jours. Celui-ci peut être encré à une plateforme ou tenu par un bénévole pour éviter qu'il bouge. Les athlètes peuvent demander un assistant de sport (membre de l’équipe d’encadrement) si nécessaire.

Cet événement est ouvert aux athlètes ayant un handicap physique, qu'ils soient ambulatoires ou en fauteuil roulants.

16.2 100 m ambulatoires para

Cette course est ouverte à tous les athlètes ayant un handicap qui ne nécessite pas l’utilisation d’un fauteuil roulant (exemple : athlète ayant un handicap visuel, paralysie cérébrale, amputation). Les blocs de départ ne sont pas nécessaires. Les athlètes ayant un handicap visuel ont le droit de courir avec un coureur guide.

16.3 100 m fauteuils roulants

Cette course est réservée aux athlètes ayant un handicap qui nécessite l’utilisation d’un fauteuil roulant (ou aux athlètes qui ne peuvent pas courir en raison de leur handicap). Le port d'un casque protecteur est obligatoire. Les athlètes peuvent utiliser soit un fauteuil de course spécialisé ou leur fauteuil de tous les jours.

17. Les feuilles de pointage sont les feuilles officielles reconnues par la Société des Jeux de l’Acadie inc. Les résultats sont officiels seulement après vérification du Comité des statistiques du COFJA.

18. Ces feuilles sont signées par la personne responsable de l’épreuve aux activités de pelouse et par le juge-arbitre aux activités de piste après la compétition.

 

(Source : Document technique - Finale 2016, disponible en ligne  http://jeuxdelacadie.org/media/10295/document-technique-2016-version-finale.pdf)

Nos Partenaires